L’adhésion
Tout savoir pour
au Biscani-Club
 

 

L’éducation
Formations

EDUCATION : LA  » DETENTE  » AU CLUB

 

La « détente » au Club :

 

Dès votre arrivée sur le terrain du Club, la leçon commence !

 

La mise au parc de détente de votre chien n’est pas une « récréation » dans votre cours hebdomadaire d’éducation : son but – essentiel dans l’éducation du chien – est non pas de lui faire faire ses besoins, non pas de lui dégourdir les pattes s’il a fait un long trajet en voiture, non pas de le fatiguer un peu avant le cours pour qu’il soit plus docile, non pas de le faire jouer avec ses congénères pour lui faire plaisir. C’est bien sûr souvent un peu tout cela à la fois, mais ça n’est pas la priorité car tout cela peut être fait ailleurs que dans le parc de détente. Le but essentiel de la mise au parc dit « de détente » est la socialisation avec les congénères, étape importante de l’éducation canine, qui est d’ailleurs souvent la première des préoccupations du nouvel adhérent.

 

Voyons donc comment bien utiliser le parc de détente.

 

Votre chien a-t-il fait sa sortie avant de venir au Club ? Même si c’est le cas, voici comment procéder :
 
Que votre chien ait fait ou non ses besoins avant d’embarquer dans la voiture (attention, il est fréquent que cela se fasse en 2 ou 3 « passes » et le voyage en voiture risque fort de provoquer une nouvelle envie…), faites-lui une pose-besoins soit sur le trajet en vous arrêtant quelques minutes, au calme, bien tranquille, sur un des nombreux chemins forestiers que vous rencontrez sur votre route, soit à l’arrivée sur le parking du Club en lui faisant faire une petite promenade, en laisse ou à la longe, en limite de la forêt. Prenez l’habitude de venir plus tôt au Club pour faire cette promenade hygiénique tranquillement. Cette halte permettra à votre chien de se dégourdir les pattes et de se soulager (éventuellement sans contrainte de ramassage de crottes…)
 
Une fois rentré au Club, il vous appartiendra de surveiller votre chien et de ramasser les crottes où qu’elles se trouvent !
 
Vous arrivez près des parcs de détente :
 
Venez consulter le moniteur présent pour demander la conduite à tenir. Si vous observez de loin une surpopulation des parcs de détente, mettez votre chien à l’attache à l’un des postes prévus, cet exercice faisant aussi parti de l’éducation du chien, et attendez que la place se libère dans le parc de détente, au besoin en le demandant au moniteur ou en sollicitant les « occupants ».
 
Suivant les indications du moniteur (ou sur votre propre appréciation si la place est libre et si les congénères déjà présents sont des congénères déjà bien identifiés par votre chien), vous placerez votre chien dans le parc de détente qui convient : les chiens de petite taille (moins de 10 kg), chiots ou adultes, sont mis dans le parc Petits chiens.
 
Dans les deux parcs de détente, les chiens sont placés mâles et femelles de tous âges mélangés. Le but n’est pas de les faire jouer ensemble mais de les socialiser, le jeu n’étant que le signe que tout se passe bien. Pour bien vivre dans la société des chiens, ils doivent apprendre le langage des attitudes et des postures, des mimiques faciales, des regards et des messages vocaux en observant leurs congénères et en testant leurs réactions aux messages qu’ils leur envoient à leur tour. Cette socialisation est donc très importante pour votre tranquilité.
 
Cet apprentissage suppose :
 
– que les chiens soient laissés libres d’évoluer dans le parc, sans laisse mais avec le collier pour pouvoir les rattacher plus facilement au moment de les sortir du parc,
 
– qu’ils soient seuls entre eux, hors la présence de leur maître qui déforme l’environnement par sa seule présence,
 
– qu’ils ne soient pas trop nombreux pour être bien visibles les uns des autres et avoir la place de se mouvoir librement (7 ou 8 sur le même terrain sont suffisants),
 
– que le maître ne doit pas perturber les « conversations » entre chiens en ne restant pas près des clôtures, en n’intervenant d’aucune manière ni de la voix, ni du geste, ni même du regard, tant  que tout se passe normalement,
 
– qu’il devra veiller à afficher le plus grand calme même lorsque les « conversations » entre chiens deviennent un peu « bruyantes » (ce qui fait partie des échanges normaux entre chiens), l’intervention du maître entraînant le plus souvent des réactions négatives,
 
– que les chiens soient le moins possible excités, en évitant toute cause potentielle de dispute entre chiens (jouets ou gamelles d’eau créant une concurrence entre eux),
 
– que les cas particuliers fassent l’objet d’un traitement spécial décidé par le moniteur.
 
La gestion du parc de détente :
 
Les parcs de détente sont réservés à l’usage de ceux qui en acceptent les règles.
 
Les maîtres doivent veiller à ne pas monopoliser le parc de détente à leur seul profit. Le Club n’est pas une garderie pour chiens, c’est un lieu d’apprentissage. La socialisation doit être accessible à tous, à tour de rôle, un séjour de 10 minutes dans le parc, pratiqué régulièrement, étant suffisant pour cet apprentissage. A sa sortie, le chien peut être utilement placé à l’attache en tout sécurité à un poste prévu à cet effet (utiliser obligatoirement la chaîne fournie).
 
Les maîtres doivent aussi se retenir de placer leur chien à la détente systématiquement avec  les mêmes « amis », ce qui le priverait d’une expérience diversifiée et n’aurait pas autant d’intérêt pour la socialisation.
 
Ils doivent éviter de rester groupés aux abords du portillon d’accès et se disperser au contraire tout le long de la clôture du parc (en s’en tenant éloignés le plus possible).
 
Lorsque l’un des maîtres doit sortir son chien du parc, les autres doivent attirer le leur dans un angle opposé au portillon pour faciliter la sortie.
 
Les sorties générales en fin de détente se font un par un, chaque maître allant à tour de rôle chercher son chien, les autres écartant le leur du portillon.
 
Pour récupérer son chien, le maître le fait passer seul dans le sas le plus vite possible (avant que les autres, normalement appelés à l’écart par leurs maîtres, ne reviennent à la charge) et l’attache avant de le sortir.
 
En cas de dispute entre chiens :
 
Attention les vrais combats avec morsure sont rarissimes. Il est très dangereux de s’en mêler (sauf à distance avec un jet d’eau par exemple).
 
Ce que nous interprétons souvent, à tort, pour des combats, ne sont que des simulacres habituels de combat qui font partie de la coutume entre chiens et s’arrêtent très vite pourvu qu’on ne perturbe pas leur déroulement.
 
Eviter de se mêler de la « pseudo-bagarre » en gardant son calme et en ne manifestant aucune intervention (surtout pas de cris qui ne font qu’exciter les chiens), jusqu’à ce que la « dispute » s’arrête d’elle-même au bout de quelques secondes.
 
Les seules interventions peuvent consister, dans le plus grand calme, et avec sang-froid, à ce que les maîtres détournent gentiment l’attention de leurs chiens en les attirant dans des directions opposées à l’aide de leurs objets de motivation.
 
Vous le voyez : la détente est un véritable travail pour le maître !
 
 
 

 

 

Nos partenaires

chiensonline Chien .com : Le Monde Francophone du Chien site de chien proplanlogo Infos et Actualités Canines

Référencé par la ville de Biscarrosse sur le guide des Landes.